Haïti : la Mission de l’OEA affirme que les pourparlers des parties prenantes en sont à une étape critique

 La Mission de l’Organisation des États Américains (OEA) actuellement en Haïti affirme que « les pourparlers entre les parties prenantes haïtiennes sont à une étape très critique et urgente au regard the la situation politique à laquelle le pays fait face avec le départ imminent du Président de la République, Michel Martelly, le 7 février ». 

 

Le Chef de la Mission, l’Ambassadeur d’Antigua-et-Barbuda et Président du Conseil permanent de l’OEA, Sir Ronald Sanders, a révélé aujourd’hui que la Mission de l’OEA a rencontré d’importants acteurs de l’opposition. Ceux-ci incluent Maryse Narcisse de Fanmi Lavalas, Mirlande Manigat du RDNP, Joanas Gue de la plate-forme Vérité, et des représentants du Groupe des 30. Des rencontres additionnelles sont prévues aujourd’hui et demain. 

 

La Mission a auparavant rencontré le Président Martelly, le Premier Ministre Evans Paul et des membres du Gouvernement, les Présidents des deux Chambres du Parlement, des parlementaires issus de divers partis politiques, des membres de la Cour cassation, ainsi que des chefs de file de la société civile. 

 

L’Ambassadeur Sanders a déclaré que « la Mission a eu de fructueuses discussions et nous reconnaissons que la meilleure solution à la présente impasse est une à laquelle les parties prenantes parviennent de manière collective ». « Nous encourageons un dialogue inclusif mené par toutes les parties afin de décider collectivement d’un mécanisme durable et largement accepté pour gérer les affaires courantes d’Haïti, incluant des modalités permettant d’achever le processus des élections ».

Référence : F-010/16